Thrillers·Toutes les chroniques

Stan – Gilles Milo-Vacéri

Samedi 6 juillet 2013, 17h30. C’est une belle après-midi d’été et Marseille somnole tranquillement au gré du soleil et d’une température encore trop étouffante. Quand le commandant Fabian Galardino de la criminelle apprend qu’un autobus de la ville a été la cible d’un attentat, il se rend immédiatement sur place. Il découvre un véritable carnage, perpétré par deux tueurs chinois lourdement armés, où sept personnes ont été tuées, y compris Isabelle, son ex-femme. Bien que divorcé, Fabian espérait secrètement la reconquérir un jour prochain. Effondré, il est mis en congé par son divisionnaire, Marcel Lagrange. Deux jours après ce drame, Stan, le tueur en série surnommé Le Nettoyeur, s’évade des Baumettes. Cet ancien officier de la Légion Étrangère a été condamné pour les assassinats sauvages d’une ribambelle de dealers marseillais. La mort de sa fille de quatorze ans ayant succombé à une overdose et le suicide de son épouse l’ont poussé à commettre cette terrible hécatombe par vengeance. Pour l’avoir arrêté une première fois, le commandant Galardino est rappelé d’urgence et on lui demande de retrouver Stan, toutes affaires cessantes. Fabian en profite pour garder un œil discret sur l’attentat du bus dont l’enquête est dirigée par son meilleur ami et adjoint, le capitaine Guy Larboise. Chez l’un de ses indics, il rencontre Sonia Vecchia, une journaliste d’investigation indépendante qui va le mettre sur une piste très inquiétante, alors que de son côté, Stan semble avoir complètement disparu. Dessaisi et suspendu suite à une opération de police mal organisée, Fabian Galardino ne renonce pas et poursuit malgré tout ses investigations qui l’emmèneront au bout du monde, du Liban à la Chine, en passant par la Corée du Sud. De nombreuses questions assaillent sans cesse son esprit. Pourquoi Stan s’est-il évadé et comment a-t-il pu disparaître sans laisser de traces ? Que viennent faire des chinois dans un règlement de comptes à Marseille ? Entre l’attentat, un deuil douloureux, Stan en cavale, plusieurs tentatives d’assassinat, une prostituée chinoise qui parle un français impeccable, un trafic de stupéfiants qui repose sur une nouvelle héroïne plus pure que jamais et de rares indices parfois contradictoires, Fabian comprend rapidement qu’il a mis les pieds dans un véritable nid de frelons. Un nid de frelons asiatiques, bien sûr…

Maison d’édition
VFB Editions

Appréciation personnelle
Je remercie tout d’abord VFB Editions pour ce nouveau partenariat.

Dans ce roman, Gilles Milo-Vacéri entraine le lecteur dans une course-poursuite effrénée à la recherche des responsables de l’attentat d’un bus. De Marseille en passant par le Liban, la Corée du Sud et la Chine, le commandant Galardino, aidé par un drôle de petit groupe d’alliés traquera ces malfrats sans répits.

Je n’en dirai pas plus car ma critique deviendrait alors un spoiler, ce qui n’est évidemment pas le but.

C’est une fois de plus un très bon polar que nous offre l’auteur de « Opération Lupo Rosso ». Il distille le suspens et l’action à nouveau avec brio tout au long du livre. Je ne me suis ennuyée à aucun moment .

L’intrigue, bien que complexe, est excellemment bien tournée et on n’en perd jamais le fil. Une nouvelle fois, les notes explicatives sur les divers termes plus techniques ou abréviations favorisent la compréhension et contribuent également à une immersion totale au cœur de l’action. On en viendrait presque à ce prendre soi-même pour un détective.
Les personnages et leur psychologie sont une nouvelle fois extrêmement bien travaillés. Impossible de ne pas partager leurs joies, peines et peurs. Et tout ce mystère autour de Stan. Qui est-il donc? Pourquoi s’est-il soudainement évadé? Quel but poursuit-il cette fois?
C’est le deuxième livre que je découvre de cet auteur et c’est une nouvelle fois une belle surprise.

Bien que j’ai préféré « Opération Lupo Rosso » je conseille la lecture de « Stan » à toute personne friande de polar et souhaitant passer un excellent moment livresque.

Laisser un commentaire