Fantastique·Toutes les chroniques

L’Ahadorya : bulle au coeur de lumière – Losan Charo

Un frais matin d’été, Emma et Nathan, frère et sœur, découvrent le corps d’une belle inconnue gisant sur une plage. La fratrie se retrouve face à une femme muette, aux agissements étranges. Mystérieuse, cette dernière disparaît dans des circonstances inexpliquées… Un jour, l’intrigante inconnue téléporte, contre leur volonté, Emma et Nathan dans un temple aux mille et une couleurs. Ils en reviennent bouleversés et n’ont plus qu’une idée en tête : revoir au plus vite cette femme prénommée Pfince. Lorsque cette dernière revient les voir, c’est pour les emmener dans son monde caché où tout semble parfait : L’Ahadorya… C’est alors qu’une mission s’impose à Emma et Nathan… Retrouver une relique magique avec l’aide d’un simple médaillon. Mais, cette relique est aux mains d’une très ancienne confrérie… En frôlant la mort, la fratrie comprendra qu’une prophétie est écrite et qu’ils en sont les acteurs… Un Frère, Une Sœur… Un Médaillon et une Relique… Une Prophétie qui dérange…

Maison d’édition
VFB Editions

Appréciation personnelle

Je remercie à nouveau les éditions VFB pour ce nouveau partenariat.

Losan Charo, entraine le lecteur dans une folle et extraordinaire aventure aux côtés des frère et soeur Nathan et Emma. Imaginez qu’en secourant une inconnue sur une plage, vous vous retrouviez bien malgré vous chargé d’une mission de la plus haute importance qui consiste à retrouver une relique, gardée depuis presque la nuit des temps par une très ancienne confrérie, qui aidera à la concrétisation d’une prophétie dont dépend le salut d’une civilisation jusque là inconnue de votre propre peuple?
C’est ce que vont vivre Emma et Nathan en secourant Pfince, jeune femme provenant d’une cité cachée du nom de L’Ahadorya.

Losan Charo a fait preuve d’énormément d’imagination et d’originalité dans l’écriture du scénario de son livre. D’une part, c’est une vraie bouffée d’air frai que de suivre les aventures d’un frère et d’une soeur et non de deux amants ou d’un homme et d’une femme qui le deviendront par la suite. Hormis quelques courts passages laissant supposer une rapprochement entre deux personnages et l’évocation d’une relation passée, la quasi absence de romance ne m’a aucunement posé problème.
D’autre part, j’ai beaucoup aimé l’idée de l’auteur d’imaginer une cité inconnue du reste du monde (qui rappelle quelques peu le mythe de L’Atlantide) qui paradoxalement aura besoin d’une aide extérieure pour la sauver du danger qui menace la tranquillité de ses habitants.
Dès les premières pages du livre, le lecteur est happé dans cette folle aventure dont le rythme monte crescendo au fur et à mesure des chapitres.

Ce que j’ai le moins apprécié dans ce récit c’est premièrement le style d’écriture quelques peu enfantin par moments. Un style plus soutenu, plus adulte aurait certainement été un plus ainsi qu’un développement plus poussé de la psychologie des personnages et des us et coutumes du peuple de L’Ahadorya.

En conclusion, L’Ahadorya est un livre très divertissant, ou l’aventure est présente du début à la fin et qui plaira certainement à un très large public.

Laisser un commentaire