Thrillers·Toutes les chroniques

Double jeu Mortel – Gilles Milo-Vacéri

Jordan Falco est un fonctionnaire des affaires étrangères, en pleine crise de couple. Ses absences à répétition poussent Nolwenn à songer au divorce. Pour se faire pardonner, il lui offre trois semaines de luxueuses vacances dans les Îles Marquises, avec palaces et croisière. Pendant ce temps, un navire russe, le Vostochnaya Dymka, est affrété en secret pour transporter un réacteur nucléaire à destination de Cuba. Avant le départ, un commando des forces spéciales russes se présente et embarque une étrange cargaison. Le vaisseau quitte Vladivostok et se dirige plein Sud pour tromper les satellites de poursuite américains. Mais ce que ni les uns ni les autres n’avaient prévu, c’est un ouragan de force 5 qui balaie tout le Pacifique Sud et qui remonte vers la côte Ouest des États-Unis. C’est au milieu de la tempête que Nolwenn réalise que Jordan n’est pas forcément celui qu’elle pense et que les apparences sont souvent trompeuses.

Maison d’édition
VFB Editions

Appréciation personnelle
Tout d’abord, je remercie les éditions VFB pour ce partenariat.
C’est une nouvelle fois avec grand plaisir que j’ai découvert ce nouveau roman écrit pas Gilles Milo-Vacéri, un auteur que j’apprécie beaucoup.

Cette fois, c’est au cœur des services secrets et de la Marine que l’auteur entraîne le lecteur au cœur d’une aventure riche en adrénaline et en rebondissements. L’ennui n’a aucunement sa place lors de la lecture de ce roman.

En effet, le lecteur se remet à peine de ses émotions après avoir bravé un ouragan de force 5 ayant presque signé l’arrêt de mort des protagonistes de ce récit qu’il se retrouve prisonnier en compagnie de ceux-ci sur un navire russe transportant rien de moins que des missiles et un réacteur nucléaire. De quoi perdre son sang-froid !

Les événements dramatiques s’enchaînent à un tel rythme que l’envie de savoir comment Jordan Falco et sa femme Nolwenn ainsi que Jean-Pierre et Hélène, un couple de quinquagénaires et Jeff, le capitaine du yacht sur lequel avaient embarqué les couples pour une croisière devient quasiment vitale et les pages tournent, tournent et tournent encore.
J’ai également une nouvelle fois grandement apprécié les explications fournies en fin de chapitre par l’auteur à propos des termes de jargon technique ou autres abréviations de services secrets utilisés dans le récit. Une nouvelle fois, preuve est faite que Gille Milo-Vacéri maîtrise son sujet ce qui apporte de la crédibilité à son roman, du moins en ce qui concerne le déroulement des événements.

On ne peut pas en dire autant à mon sens de certains personnages, notamment Jordan et Nolwenn.

En effet, Jordan représente pour moi, la caricature du super héros, ayant une solution à tout et se sortant des pires situations presque sans une égratignure. A peu de choses prêt on aurait pu croire à une aventure de Super Man à part que Jordan ne sait pas voler.
En ce qui concerne Nolwenn, ses réactions boudeuses de petite fille gâtée qui n’a pas ce qu’elle souhaite m’ont exaspéré au plus haut point. Je comprends tout à fait qu’une épouse se ronge les sangs lorsque son mari s’embarque dans une mission qui pourrait lui coûter la vie mais de là à piquer des crises de colères, je ne pense pas qu’une épouse réagirait de cette manière dans la réalité.

Par contre, j’ai beaucoup apprécié le petit clin d’œil à Stan, le personnage principal d’un roman du même nom de l’auteur. J’en ai presque éprouvé une petite pointe de nostalgie, comme lorsque l’on pense à une connaissance que l’on a perdu de vue depuis longtemps.
Malgré ces quelques points négatifs, j’ai été ravie de découvrir ce roman qui m’a somme toute plutôt plus.

Pour conclure, je dirais que la lecture de ce nouveau roman de Gilles Milo-Vacéri s’apparente au visionnage d’un film d’action et aventure. Vous vous installez confortablement dans votre fauteuil et n’en sortez que lorsque le mot fin apparaît sur votre écran.

Laisser un commentaire